Chapeau Mehdi, et bravo pour cette belle victoire de la Roca Team!

MVP J15 N1 : Mehdi Labeyrie (Monaco)

Le 7 janvier 2013

Samedi, le BC Orchies inaugurait sa nouvelle grande salle, la PubEco Pévèle Arena en recevant les promus de Monaco. Leader du championnat, l’équipe de Philippe Namyst a malgré tout chuté face aux joueurs de Jean-Michel Sénégal, portés par leur trio d’anciens pensionnaires de LNB, Olivier Bardet (13 points, 10 rebonds), Anthony Christophe (24 points, 3 rebonds, 3 passes) et surtout Medhi Labeyrie.

Photo : Seb-G

L’ancien joueur du Portel a en effet sorti son meilleur match de la saison au moment idéal pour relancer le championnat ! Avec 24 points, 8 rebonds, 2 passes pour 29 d’évaluation en 33 minutes, l’ancien pensionnaire de Pro A a grandement fait souffrir la raquette orchesienne.

Joueur cadre de la Pro B (13,1 points à 43,8%, 4,1 rebonds et 1,5 passe en 28 minutes en 182 matchs et 6 saisons) et de la Pro A (7,8 points à 45,1%, 2,7 rebonds en 18 minutes en 79 matchs et 4 saisons) depuis une dizaine d’année, Mehdi Labeyrie avait fait le choix cet été de rejoindre à Monaco un Jean-Michel Sénégal ambitieux, à 35 ans.

Jusqu’à maintenant, il était resté relativement discret cette saison avec un temps de jeu plutôt bas compte tenu de son pedigree (10,8 points à 45,5%, 4,3 rebonds et 1,4 passe en 23 minutes). Assez irrégulier (7 matchs sur 13 à moins de 7 d’évaluation), l’international tunisien était plutôt à la peine au sein d’un championnat qu’il découvre.

Mais son équipe, avec 4 victoires lors des 6 derniers matchs, commence tout doucement à se replacer à la 8e place avec un bilan de 9 victoires en 15 matchs, et lorgne sur les playoffs. En venant à bout d’Orchies après avoir triomphé de Quimper (77-61) la journée précédente, les Monégasques prouvent encore une fois qu’il va falloir compter avec eux lors de la phase retour, dans une Nationale 1 toujours aussi longue et semée d’embûches.

Avec de courtes défaites contre les autres gros bras du championnat (-3 à Souffel’, -8 à Cognac), Monaco sera à n’en pas douter le principal outsider de la phase retour. Avant cela, c’est Challans, renforcé par Greg Jenkins et Samir Mekdad, puis Blois qui se dressent devant Mehdi Labeyrie et ses coéquipiers. Charge à l’intérieur français de réitérer sa bonne prestation et de porter ainsi son équipe vers la victoire.

Written by