Du retard à l’allumage

Les matchs se suivent et, quelque part, se ressemblent pour notre équipe trois. Comme face au Basket Azur, comme face à St Jeannet, comme en amical récemment, l’équipe a mis un bon quart temps avant d’entrer dans son match. Malheureusement, pour les hommes de Didier, le 18-10 encaissé en premier quart temps sera rédhibitoire, et surtout définitif. Car malgré un fort sursaut à l’entame du second quart temps, où les rouges sont revenus à -4 avant de re-sombrer, où de bons passages en seconde mi-temps, notamment grâce aux belles performances des deux recrues de l’intersaison, Fred à l’intérieur, et Clément à la gestion du tempo, avec un écart qui s’est longtemps stabilisé à autour des -6 ou -8, cela n’a pas suffi. Jamais les monégasques ne referont leur retard, s’épuisant face à une équipe de Valbonne bien organisée et plutôt adroite. Les rouges et blancs se sont donc inclinés de 10 points dans un match qu’ils ont un peu perdu tout seul, terrassés par leurs propres limites, notamment dans la gestion offensive (encore 26 ballons perdus, ce qui est beaucoup trop) et dans l’agressivité défensive (la bataille du rebond fut clairement perdu face à une équipe pourtant athlétiquement en dessous). Enfin, l’adresse un peu suspecte en périphérie (12.5 % à 3 points) n’a pas permis d’écarter la défense afin de trouver plus facilement les intérieurs. Les forces offensives des derniers matchs sont restées assez muettes (Joce 7 points, Romain 9 points, Dédé 5 points), limitant un peu plus toute velléité de victoire. Au final, un match probablement à la portée de l’équipe monégasque qui s’est un peu sabordée toute seule, principalement par une entame catastrophique. Il va falloir clairement montrer plus d’envie à Grasse en fin de semaine afin de gommer très vite de revers au gout acide. Score finale : COV Valbonne 54/44 AS Monaco

Written by