SG3 – Encore une

Il n’en reste qu’un…

Pour le premier match de la phase finale, la Rocca Team 3 recevait Sophia-Antipolis, qui avait terminé la saison régulière leader invaincue de la poule B. devant un public plutôt garni, ce match sentait bon la poudre dès l’échauffement. Si le vainqueur prenait une option non négligeable dans ce mini-championnat à 3, le vaincu pouvait presque tirer un trait sur la montée en division supérieure.

Le match démarrait tambour battant. Une première erreur de concentration au rebond offrait à l’adversaire le premier avantage du match. Ça sera la seule fois de la rencontre. Riam se chargera de remettre les deux équipes à égalités, puis de donner un premier bol d’air. 12-2 après un trois points de JB, sniper d’un soir (6 tirs primés au total). Sérieux en défense, appliqués en attaque, avec une alternance intérieur / extérieur qui pose des problèmes insolubles à l’adversaire, le score va enfler tout au long du premier quart-temps, et l’écart va se stabiliser juste en dessous des 20 points (score : 34-15).
Le second quart temps est nettement plus équilibré. Les rotations vont nous faire perdre un peu cet équilibre intérieur/extérieur, et comme les joueurs de Sophia font feu de tout bois derrière la ligne des trois points, l’écart reste stable (mi-temps : 54-34).

Le troisième quart-temps commence de façon assez bizarre. Notre intensité est un peu suspecte, et l’adversaire ayant monté son agressivité d’un cran, sous la complaisance d’un arbitrage somme toute habituel, le score donne l’impression de pouvoir plonger d’un côté comme de l’autre, sans pour autant évoluer de façon drastique. C’est à ce moment-là que JB sort de sa boite, et commence à faire pleuvoir la pluie à 3 points, alors que l’activité de Romain dans la peinture lui permet de convertir en point la moindre miette qui traine. Sophia ne survivant que par le shoot à longue distance, la moindre baisse d’adresse est rapidement sanctionnée, et le break est fait. (score 78-49)
La dernière tranche sera une formalité. Tout en contrôle et en gestion du temps, nous ne laissons pas notre adversaire espérer une seule seconde pouvoir se lancer dans un rallye perdu, la messe est dite depuis déjà bien longtemps.

Un shoot à trois points qui fait gamelle, un alley-hoop un peu précipité qui termine dans les nuages, nous empêchent de passer la barre symbolique des 100 pions. Mais l’important n’était pas là. Sereinement, mais pas sans effort, nous grimpons sur la première marche qui nous sépare de la montée. Rendez-vous mercredi, à Antibes, pour clôturer cette folle année, et mettre enfin la main sur l’objectif annoncé depuis le début de saison…

Score final : 98-68

Written by